Centre Pierre Boogaerts

LES SONS PORTEURS DE CHI

Produire, augmenter, travailler et utiliser le Chi véhiculé par la voix, en Extrême-Orient, cette recherche a donné lieu à un ensemble de techniques traditionnelles de très haut niveau. On y retrouve des applications très diverses, comme pour toutes les techniques de Chi. Le Kiaï par exemple, connu en Occident comme « le cri qui tue » (et qui n’a rien à voir avec le cri que poussent les pratiquants d’arts martiaux lorsqu’ils s’entraînent dans leurs dojos!), était au départ une technique pour faire repartir un cœur qui avait cessé de battre. Les « Mantras », certains « Chants sacrés » tibétains, le « Ôm »… tous ces exemples sonores, plus connus aujourd’hui, résultaient traditionnellement d’un long travail sur le Chi.

Vlady qui pratiquait ces techniques depuis l’adolescence, a longtemps cherché à enregistrer ces « sons/bruits/souffles/chants » avec l’idée d’enregistrer et d’isoler le Chi qu’ils véhiculaient. C’est dans les dernières années de sa vie qu’il y est parvenu.

Vlady Stévanovitch a ainsi pu mettre au point des complexes sonores richement chargés en Chi. Au moyen d'enregistrements de très haute définition, il captait le Chi qu'il produisait lors de séances de travail puis, grâce à une technologie de pointe, il étudiait, manipulait et réglait le Chi de ces enregistrements de façon à produire des effets spécifiques en des endroits déterminés du corps. Il a ainsi créé un certain nombre de complexes sonores, destinés aux médecins, à des fins thérapeutiques.

Il a conçu par ailleurs certains complexes sonores destinés à être utilisé dans l’école durant les cours d’apprentissage de techniques de manipulation du Chi. En présence de ces sons, l'élève voit sa volonté et son attention gagner en acuité alors que ses muscles réagissent avec une étonnante précision. Il peut reproduire plus facilement, mais surtout plus justement, des techniques complexes qui, sans cette aide, nécessiteraient des années d'un laborieux travail.

Les Sons porteurs de Chi et la Musique primordiale tridimensionnelle, enrichissent tous les aspects de notre travail : réveil de la sensibilité, relaxation, régénération, dynamisation, circulation du Chi.

Une application des découvertes de Vlady Stévanovitch
sur l’enregistrement des sons porteurs de Chi :

l'Émetteur d'ondes vives

L'Émetteur d'ondes vives découle des recherches de Vlady Stévanovitch sur les Sons porteurs de Chi. Il est aussi l’aboutissement d’une vie de travail consacré au Chi. Cet appareil révolutionnaire, créé pour l'usage personnel, est l’héritage bouleversant d’un grand Maître de Chi.

« Les ordinateurs et les technologies modernes ont ouvert des possibilités inespérées dans le domaine du Chi également. Après d'interminables recherches et des milliers d'essais, j'ai réussi à adapter les techniques d'émission du Chi, que je pratique depuis plus de soixante ans, aux possibilités des machines nouvelles. Avec l'aide précieuse de mon collaborateur Jan Mattijs, j'ai enfin isolé l'onde vive et je l'utilise maintenant seule, inaudible, mais puissante et précise. Nous avons pu de cette façon réaliser des programmes antidouleur d'une efficacité exceptionnelle. Nous utilisons des stimulations à des fréquences déterminées, bien connues en médecine. Notre apport concerne l'utilisation du Chi, capté par des procédés qui ne sont possibles que depuis quelques années, puis restitué par les émetteurs programmés aux fréquences choisies. Il n'y a donc plus de facteurs électriques, électromagnétiques, mécaniques ou chimiques. »
 Vlady Stévanovitch

On peut faire l’essai de l'Émetteur d'ondes vives sur rendez-vous, au Centre Pierre Boogaerts
Lien externe vers le site des Ondes Vives

Vlady Stévanovitch

 

Aller à la page suivante

Copyright © Ecole de la Voie intérieure - 2013
Facebook Art du Chi Québec