Centre Pierre Boogaerts
Pour retourner à la page : LE TAI JI QUAN DE LA VOIE INTERIEURE

LE TAI JI QUAN DE LA VOIE INTERIEURE
Extrait d'un article de Vlady Stévanovitch
paru dans les numéros 12 et 13 de la revue de l'École - mai 1992 - Photos P. Boogaerts

(...) C'est le Chi qui est le seul et unique objet de notre recherche dans le Taï Ji Quan.

La source du Chi se trouve dans le Tan Tien. C'est le centre du corps et le lieu privilégié de focalisation de toute l'énergie vitale. C'est également le centre de gravité et le point d'appui physique de toutes les techniques de manipulation du Chi. Et de toutes les pratiques corporelles sollicitant le Chi. Pour nous il est avant tout le lieu où se loge notre "moi". Car notre recherche, tout en passant par des techniques corporelles très variées, est avant tout celle du chemin qui mène vers le monde intérieur. Quand le "moi" quand le "je suis" est le fait d'une conscience focalisée dans le Tan Tien, on tourne le dos au monde des objets. (...)

Présence dans le Tan Tien

Notre attitude permanente c'est la présence dans le Tan Tien. C'est une présence consciente donc d'abord une intention. Dans la pratique du Taï Ji Quan c'est aussi une attitude corporelle que nous entretenons par des techniques adéquates.

Et il y a une raison à cela. Et cette raison n'est évidemment pas l'intention de résister à un adversaire, fût-il imaginaire, et encore moins de lui asséner des coups. Non. Dans toutes nos attitudes, dans le moindre de nos gestes, nous faisons une toute autre recherche. Nous suivons une Voie. Elle est intérieure.

Pour réagir aux événements de la vie, l'homme prend des attitudes. Son visage exprime ces attitudes par des contractions musculaires spécifiques qui permettent de reconnaître le jovial, le coléreux, le râleur, le gentil etc. Mais tout le corps aussi participe à ces expressions et on peut distinguer à son expression corporelle l'homme accablé par le chagrin, l'orgueilleux ou l'homme d'affaires. Ces attitudes sont provoquées par des influences extérieures et ces expressions sont celles que nous offrons à notre entourage. Ce sont en fait les seules dont tout le monde a l'habitude et qui constituent un ensemble de signes que tout le monde sait interpréter.

Or ces interprétations ne s'appliquent plus aux signes visibles dans les attitudes de quelqu'un qui fait un travail intérieur. Ses attitudes ne sont pas des réactions aux événements extérieurs et ses

pages:     2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12    Retour à la page précédente
Suite du texte
Aller à la page suivante
Copyright © Ecole de la Voie intérieure - 2006